Eve Lomé

Journal extime

Accueil > Épigrammes > La chambre claire > Attraper un paradoxe comme une tasse de thé

Attraper un paradoxe comme une tasse de thé

Sa pointe d’accent parisien, ses manières d’original, son insolence, cynisme en bandoulière. Qu’il attrape au vol une tasse de thé ou un paradoxe, c’est toujours élégant et léger, avec une sorte de solitude, d’étrangeté au monde qu’on sent tapie en elle.

Presque Odile Quirot dans Le Nouvel Observateur à propos de Rupert Everett