Ève Lomé

Journal extime

Séparation de corps

Séparation de corps

Situé à mi-chemin sur la voie sacrée qui menait d’Athènes à Éleusis, le monastère est construit près d’un bois de lauriers sur l’emplacement de l’ancien temple de Daphnios Apollo dont vient son nom (Daphne en grec signifiant « laurier »). Ce temple fut détruit vers 395 après la fermeture des temples païens décrétée par les empereurs Théodose, pour l’empire d’Orient, et Gratien, pour l’empire d’Occident, et fut possiblement saccagé par les Goths. Ce premier sanctuaire chrétien était construit dans le style ionien. Seule une colonne demeure de cet ancien temple et a été utilisée lors de la reconstruction du monastère ; les autres furent emportées par Lord Elgin en Grande-Bretagne.

La restauration contemporaine s’attache aux principes suivants :
La lisibilité de la restauration exige que la partie restaurée puisse se distinguer de la partie originale, par la variation du rendu ou du matériau.
La réversibilité impose l’utilisation de techniques ou de matériaux qui puissent être éliminés dans le futur par une autre restauration. D’un point de vue chimique, la réversibilité signifie qu’une résine pourra être solubilisée dans le même solvant que celui qui a permis sa mise en œuvre. Si ce principe n’est pas respecté, des dégâts irréversibles peuvent être causés.
La compatibilité des produits de restauration avec les matériaux originaux, fait appel à une compréhension poussée de la chimie et de la physique des matériaux en présence.
La stabilité dans le temps des interventions et la stabilité physico-chimique des matériaux introduits sur l’objet, est indispensable pour la pérennité des œuvres restaurées.
Le respect de la création originale interdit au restaurateur toute re-création d’un élément disparu sur lequel il ne dispose pas d’une documentation historique certaine.

Wikipédia

Publié le 7 janvier 2020

/ / / /