Ève Lomé

Journal extime

Se développer à l’intérieur, se développer vers l’intérieur

Se développer à l'intérieur, se développer vers l'intérieur

Ruse du vocabulaire : on dit « développer une photo » ; mais ce que l’action chimique développe, c’est l’Indéveloppable, une essence (de blessure), ce qui ne peut se transformer, mais seulement se répéter sous les espèces de l’insistance (du regard insistant). Ceci rapproche la Photographie (certaines photographies) du Haïku. Car la notation d’un haïku, elle aussi, est indéveloppable : tout est donné, sans provoquer l’envie ou même la possibilité d’une expansion rhétorique. Dans les deux cas, on pourrait, on devrait parler d’une immobilité vive : liée à un détail (à un détonateur), une explosion fait une petite étoile à la vitre du texte ou de la photo : ni le Haïku ni la Photo ne font « rêver ». Retour ligne automatique
Roland Barthes, La chambre claire, chapitre 21

Publié le 19 décembre 2015

/