Ève Lomé

Journal extime

Passes sûres entre les écueils

Passes sûres entre les écueils

« Aussi n’était-ce pas sans ravissement que, certains petits matins, je surprenais sur la balustrade de mes appartements un beau papillon diapré qui se ressuyait à grands frémissements de la rosée nocturne. Puis je le regardais prendre son essor, naviguer dans l’indécision, et partir-toujours vers l’ouest-de l’allure fantasque et anguleuse d’un être qui a des ailes trop vaste pour bien voler. »
Gaspard, Melchior et Balthazar. Michel Fournier

Publié le 26 juillet 2016

/ /