Ève Lomé

Journal extime

Le destin des âmes tristes

Le destin des âmes tristes

C’était sans compter avec nos âmes complexes qui, pour trouver la paix qu’elles ambitionnent, prennent bien souvent des chemins au détour insoupçonnés. La ligne droite étant de loin le chemin le moins emprunté.

Mon bonheur décline. C’est comme s’il ne supportait pas les doutes qui m’assaille. Le bonheur, serait-il uniquement du côté de la certitude ? Peut-il uniquement s’inviter chez nous quand nous ne doutons de rien ? Quand nous ne sommes que persuasion ? Des gens invulnérables ? Des rocs ? Si c’est le cas, il ne va pas tarder à disparaître complètement, car chaque minute qui passe amène une question.

Je t’écris de Barcelone, Pilar Pujadas

Publié le 28 avril 2018

/ / /