Eve Lomé

Journal extime

Accueil > Photaphorismes > L’esprit mésomorphique du temps

L’esprit mésomorphique du temps

Publié le 24 septembre 2018 dans , ,

Chaque individu est un moi qui devient vraiment humain quand il assume la tâche de devenir « esprit », c’est-à-dire pleinement lui-même. L’individu faillit à cette tâche quand il s’aliène, non seulement dans l’angoisse vis-à-vis du mal, mais aussi dans l’angoisse vis-à-vis du bien. L’angoisse est un état d’attirance et de rejet qui se cristallise dans un saut qui empêche l’individu de choisir. C’est là la chute : que l’individu s’aliène la possibilité du bien et se laisse sombrer dans une « introversion » pathologique.
Fiche Wikipédia sur Kierkegaard 10/10/2018

L'esprit mésomorphique du temps