Eve Lomé

Journal extime

Accueil > Photaphorismes > L’esprit mésomorphique du temps

L’esprit mésomorphique du temps

Publié le 24 septembre 2018

L'esprit mésomorphique du temps

Chaque individu est un moi qui devient vraiment humain quand il assume la tâche de devenir « esprit », c’est-à-dire pleinement lui-même. L’individu faillit à cette tâche quand il s’aliène, non seulement dans l’angoisse vis-à-vis du mal, mais aussi dans l’angoisse vis-à-vis du bien. L’angoisse est un état d’attirance et de rejet qui se cristallise dans un saut qui empêche l’individu de choisir. C’est là la chute : que l’individu s’aliène la possibilité du bien et se laisse sombrer dans une « introversion » pathologique.
Fiche Wikipédia sur Kierkegaard 10/10/2018

Tags : / /