Ève Lomé

Journal extime

Coup à vide

Coup à vide

Le symbole de l’œil bleu puise sa force dans la croyance du “mauvais oeil”. Le mauvais œil est une malédiction. Il est généralement jeté par une personne envieuse. Il a pour conséquence d’exposer la personne visée à de multiples mésaventures. Cette croyance connaît de nombreux adeptes dans tout le bassin méditerranéen et est encore très vivace aujourd’hui, y compris parmi les personnes jeunes. En partie grâce à l’influence de l’ancien Empire Ottoman qui fut un des premiers pays à populariser la croyance du mauvais œil.

Les peuples méditerranéens adoptèrent donc des mesures de protection pour repousser le mal. Ils eurent recours à des talismans appelé matiasma en Grèce, oeil bleu ou encore Nazar Boncuk en Turquie. Ils étaient utilisés de manière préventive. Car dans la plupart des cas , quand le “mauvais oeil” est lancé, la personne visée ne peut avoir conscience du mal qui lui est souhaité.

Le talisman traditionnel, l’œil grec, est composé d’un disque de verre en forme de goutte. A l’intérieur, quatre cercles concentriques vont du bleu foncé au noir, en passant par le blanc et le bleu clair.

Ce symbole se trouve généralement suspendu en guise de protection au-dessus des portes d’entrée, sur les murs des maisons, ou bien dans les voitures. Si le talisman se brise, alors cela signifie qu’il a « repoussé le mal ». Il faut dans ce cas rapidement le remplacer sous peine de s’exposer à une nouvelle malédiction.

Publié le 12 août 2020

/