Eve Lomé

Journal extime

Accueil > Photaphorismes > Comme une ontologie en face d’une apophantique

Comme une ontologie en face d’une apophantique

Publié le 14 février 2019

Comme une ontologie en face d'une apophantique

Comme une ontologie en face d'une apophantique 2

L’idée husserlienne de la logique pure intervient dans le premier volume des Recherches logiques publié en 1900. Lato sensu, elle vise à être une Wissenschaftslehre, ou en d’autres termes, un système théorique traitant des conditions de possibilité de toutes sciences, et cela, en se focalisant sur les structures logiques (a priori, analytiques, formelles) qui fondent l’unité logique des théories en général (ces dernières étant conçues comme des totalités composées d’objectivités idéales ou idéalités objectives : les significations). Stricto sensu, elle consiste en une superposition de composants censée assurer la fondation épistémologico-transcendantale de la logique mathématique.
Elle est stratifiée sur trois niveaux : sub-théorique, théorique et métathéorique ; et ces trois niveaux sont alors scindés transversalement en deux plans qualifiées d’apophantique et d’ontologique (concernés par les domaines formels, respectivement, des significations et des objets). Une telle structuration de la logique pure — soit, sa stratification et les relations entre ses niveaux et plans — dont la visée tient, dans la détermination de la nature et de l’opérativité nomologique de la grammaire pure logique.
Manuel Gustavo Isaac, Apophantique et ontologie dans la logique pure husserlienne (1901)

Tags : / / / / /